Le burnout : une maladie professionnelle ?

Face à la montée préoccupante du syndrome d’épuisement professionnel, plusieurs voix (des experts de la santé au travail, des syndicalistes, des députés, des médecins du travail, etc.) s’élèvent pour réclamer la reconnaissance du burnout en maladie professionnelle. Aujourd’hui, le burnout est considéré comme une maladie ordinaire prise en charge par la Sécurité sociale qui donc assume les conséquences pathologiques du travail.

Faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle vise à élargir la responsabilité des entreprises  et à leur faire porter l’obligation de réparations. Le cout des burnout ne serait plus supporté par le régime général de la Sécurité sociale mais par la branche accidents de travail-maladies professionnelles (AT-MP) de la Sécurité sociale, financée par les cotisations des entreprises.

Pour en savoir plus sur cette pathologie du travail, consulter ici l’article qui lui est réservé.